Politique éditoriale

(Adoptée le 15 décembre 2003, entrée en vigueur le 1er janvier 2004, actualisée au 1er janvier 2018)

 

1. Présentation de la revue

La revue Esprit critique est une revue scientifique spécialisée en sociologie et en sciences humaines et sociales. Fondée le 1er novembre 1999 par Jean-François Marcotte, cette revue vise à développer un espace de communication dans le domaine de la sociologie et des sciences sociales. Afin de favoriser la diffusion de la connaissance scientifique, cette revue – au format électronique – est diffusée gratuitement sur Internet. Le contenu de la revue s’adresse principalement aux sociologues et aux spécialistes des différentes disciplines en sciences sociales ; les praticiens et publics désirant découvrir la recherche en sociologie et en sciences sociales sont également les bienvenus.

 

2. Mission de la revue

L’objectif principal de la revue est de favoriser l’émergence d’un espace de communication et de réflexion libre d’accès entre les chercheurs et les intervenants partout dans le monde. Dans une approche interdisciplinaire, la revue invite tous les spécialistes en sciences sociales à participer à la rédaction de son contenu.

Par son caractère international, la revue s’est donnée pour mission les objectifs suivants :

– Engendrer un espace de collaboration et de communication entre les chercheurs et intervenants partout dans le monde

– Créer un espace de réflexion pour confronter les idées à l’échelle internationale

– Constituer un espace de perfectionnement permettant de comparer les façons de faire dans différents pays afin d’enrichir la pratique de chacun

– Offrir un espace de diffusion des résultats de recherche en sociologie et en sciences sociales

– Favoriser une réflexion sur le rôle des sciences sociales dans la société.

Les choix éditoriaux de la revue sont les suivants :

– Rigueur scientifique

– Réflexion sur le rôle des sciences sociales dans la société

– Mise en valeur des possibilités d’interventions pour les sociologues et autres chercheurs

– Ouverture sur les différents points de vue des chercheurs et intervenants en sciences sociales

– Réflexion sur les approches interdisciplinaires et transdisciplinaires

– Réflexion sur l’actualité.

 

3. Contenu de la revue

La revue est diffusée à finalisation d’un dossier, au mieux selon une périodicité trimestrielle. Chaque numéro de la revue contient un dossier thématique dirigé par un spécialiste ou un dossier spécial, quelques articles dans une section “Hors thème” et/ou recensions critiques.

Structure du contenu

Le Dossier a pour objectif de réunir plusieurs spécialistes autour d’une thématique particulière. Articles théoriques et études de cas constituent le dossier.

Ces dossiers sont sous la responsabilité d’un directeur assigné qui assure le développement éditorial, en collaboration avec le directeur scientifique.

Chaque numéro fait l’objet d’un appel à communication ouvert à tous les chercheurs et intervenants en sciences sociales. Ces dossiers visent à faire l’état d’une question dans toute sa complexité et ses diverses approches. La revue est ouverte à la soumission de projets de dossier thématique, qui sont évalués par la Direction.

Un Dossier spécial permet de diffuser un ensemble d’articles ayant des points en commun autour d’un projet spécifique. Il peut ne pas faire l’objet d’un appel à communication. Par exemple, cette section peut permettre la diffusion d’actes de colloques, de rapports de recherche ou des travaux d’un groupe de recherche. La revue est ouverte à la soumission de projets de dossier spécial.

La section “Hors thème” permet à la revue d’accomplir davantage sa mission de communication en permettant aux collaborateurs de présenter des articles sur différentes thématiques en sociologie ou en sciences sociales.

Cette section peut contenir des articles de diverses natures et la revue encourage l’innovation dans les formes de présentation du contenu en sciences sociales. Elle est aussi plus particulièrement ouverte à de jeunes chercheurs ou étudiants désireux d’exposer leur terrain, une méthodologie, une réflexion spécifique, de faire le point sur l’avancement de leurs travaux ou d’ouvrir leur étude à la discussion.

Sélection du contenu

* Articles

Les articles sont écrits par des chercheurs et des intervenants en sociologie et en sciences sociales. La revue est ouverte à tous les spécialistes et elle encourage la participation de professeurs, de chercheurs et d’étudiants ou de professionnels de divers domaines d’expertise.

Le contenu de la revue est réalisé sur la base des articles qui sont soumis à la revue. Les auteurs intéressés à soumettre un article doivent l’acheminer à la revue en respectant ses normes de présentation. Les articles sont évalués par des membres du Comité scientifique de la revue, en double aveugle.

– Les auteurs intéressés peuvent en tout temps soumettre un article destiné à la section “Hors thème”.

– Le contenu des dossiers thématiques est régi par un calendrier plus strict et fait l’objet d’un appel à communication ouvert aux spécialistes intéressés. Le contenu est sélectionné parmi les projets d’articles qui sont soumis dans le cadre des appels à communication.

Les personnes intéressées à participer à un numéro thématique doivent soumettre à la revue leur article complet accompagné des informations suivantes : nom, prénom, adresse électronique, institution d’origine, rapide biographie et résumé de l’article.

* Direction de dossier

Les chercheurs et intervenants en sciences sociales sont invités à soumettre un projet de dossier thématique ou de dossier spécial à la revue. La sélection des dossiers est effectuée par la Direction de la revue. Le spécialiste retenu pour diriger un dossier s’engage à prendre en charge une partie de la gestion du processus menant à la réalisation du dossier. Il a pour mission de mobiliser des spécialistes autour d’une problématique, rédige l’éditorial et s’assure du respect de la politique éditoriale.

Une personne désirant diriger un dossier thématique doit présenter un projet comportant les éléments suivants : nom, prénom, adresse électronique, diplômes obtenus et institution d’origine, poste occupé actuellement, le thème du dossier thématique, le titre du dossier thématique, un résumé de la problématique d’environ 500 mots.

Caractéristiques d’un numéro

*Le dossier – L’éditorial d’un numéro thématique, rédigé par le responsable du dossier, amène la problématique générale et présente le contenu du dossier. Les articles présentés dans le cadre d’un dossier thématique doivent contribuer à la problématique traitée. Les articles retenus doivent permettre de « faire le tour » d’une question particulière au sein de la problématique générale du numéro. Enfin, des comptes rendus critiques peuvent présenter des ouvrages de référence étroitement liés à la problématique du numéro thématique.

* Une section “Hors thème” permet la diffusion d’articles soumis à la revue en dehors d’un appel à communication spécifique à un dossier thématique. On peut y développer l’analyse d’un fait social, poser une réflexion théorique, présenter des résultats de recherche, etc. La revue est ouverte aux nouvelles formes de diffusion de la connaissance sociologique et encourage aussi l’innovation dans la forme expressive, pour autant que son contenu ait une valeur scientifique certaine.

* La revue se compose en outre de plusieurs rubriques visant à fournir des éléments additionnels à chaque numéro, comme des éditoriaux, des comptes rendus critiques d’ouvrages en sciences sociales, des entretiens, etc.

Ces rubriques sont généralement développées par les membres de l’équipe de la revue, mais toute autre personne souhaitant soumettre un article ou projet particulier sera pris en considération et sa proposition soumise à la Direction.

 

4. L’équipe de la revue

* Permanents

L’équipe de la revue est chargée de promouvoir la mission de la revue et de veiller au respect de la présente politique éditoriale. Elle assure la gestion de la revue et s’investit pour en assurer l’avenir.

L’équipe est composée de personnes provenant de plusieurs pays. Cette équipe décentralisée accomplit ses tâches et effectue ses communications par l’intermédiaire des réseaux informatiques de communication, sous forme d’équipes virtuelles.

Elle est structurée en différents comités de travail assurant les diverses tâches nécessaires à la gestion de la revue. Une personne est responsable de chaque comité afin d’assurer la gestion et la cohérence des activités. La cohérence de l’ensemble des activités des comités est assurée par la communication entre les responsables de ces comités.

Le Comité de direction est composé des responsables de chacun des comités. Sous la responsabilité du Directeur général, ce comité orchestre les activités de tous les comités et le développement de la revue. Il s’assure aussi que la revue respecte sa mission et ses objectifs, veille à la planification éditoriale, à l’organisation de la publication et à la collaboration avec les responsables de dossiers thématiques. Il s’assure du respect de la politique éditoriale à travers le contenu diffusé par la revue.

Le Comité scientifique, sous la responsabilité du Directeur scientifique, évalue la qualité du contenu et la rigueur scientifique des articles présentés à la revue. Il est composé d’experts en sociologie et en sciences sociales et doit assurer une diversité de points de vue par la diversité de sa composition.

Le Secrétariat de rédaction, sous la direction du Directeur scientifique, veille à la gestion de la publication, à la révision linguistique et à l’application des normes de présentation établies dans ce document. Il assure la logistique des processus de gestion de la publication et la gestion des articles soumis à la revue.

Le Comité des communications et diffusion, sous la responsabilité du Directeur des communications, assure la promotion de la revue, le développement de partenariats et la communication avec les lecteurs. Il assure la publication du contenu de la revue vers le public et s’occupe de tous les aspects technologiques de l’organisation. D’abord, il prépare le contenu graphique des numéros, de la mise en page des articles jusqu’à sa diffusion sur le site Internet de la revue. Aussi, il s’occupe de la gestion du site Internet, tant au niveau visuel que de la mise à jour de son contenu, il assure son bon fonctionnement, trouve les services technologiques les plus adaptés et développe les moyens technologiques nécessaires pour atteindre les objectifs de la revue. Il veille par ailleurs au maintien des outils technologiques permettant la communication entre les membres et la gestion du travail en réseaux de l’organisation. Enfin, il soutient la promotion de la revue par son référencement dans les moteurs de recherche sur Internet.

* Ponctuel

Chaque numéro comporte un dossier thématique sous la direction d’une personne choisie pour développer le contenu de ce numéro. Le responsable du dossier est sélectionné en fonction des projets de dossiers thématiques présentés à la revue. Cette personne exerce donc un poste temporaire de responsable de dossier thématique et assume certaines responsabilités pour la période de développement du dossier. Le responsable d’un dossier thématique est soutenu par le Comité scientifique. Cette personne est responsable de la gestion du projet, de la cohérence du numéro, du respect des échéanciers et elle sollicite des auteurs à soumettre un article à la revue. Elle participe à la sélection des projets et assure la rédaction de l’éditorial introduisant le dossier thématique.

 

5. Consignes aux auteurs

Les articles doivent présenter un contenu scientifique faisant preuve d’une grande rigueur intellectuelle. Aussi, ils doivent être rédigés dans un esprit de synthèse et de clarté du propos.

À ce sujet, et considérant les particularités de la lecture numérique, il est conseillé de ne pas dépasser les 50 000 signes, intégrer de fréquents sous-titres pour fluidifier et faciliter la lecture – et permettre e bon accès et compréhension de tous et chacun, grands spécialistes comme néophytes.

Puisque la revue a un caractère international, il est essentiel aussi de rédiger les articles dans le souci d’être compris de tous. Il est donc nécessaire d’éviter les expressions régionales et/ou de faire allusion à des faits liés à un espace en particulier – sans en donner expressément des explications en note.

Lorsqu’un auteur a recours à des faits qui n’ont pas un caractère international, il doit donner les explications permettant à tous les publics de comprendre la nature des faits.

Les manuscrits adressés à la revue doivent être originaux – sauf cas exceptionnel, la revue ne publie que des articles originaux qui ne sont pas publiés ou diffusés ailleurs, sous presse ou tout autre support.

Les auteurs doivent être conscients de cette règle lorsqu’ils déposent un article. L’auteur qui soumet un article à la revue s’engage à ne pas soumettre par ailleurs avant retour de la revue.

Les articles envoyés doivent être considérés sous leur forme finale et l’auteur ne pourra pas demander ultérieurement d’y effectuer des modifications. Le Comité scientifique de la revue se réserve le droit de réviser les textes, de demander des modifications (mineures ou majeures) ou de rejeter l’article de manière définitive ou provisoire (si des corrections majeures doivent préalablement y être apportées).

L’auteur est consulté préalablement à la diffusion de son article lorsque le Comité scientifique apporte des modifications pouvant altérer les propos de celui-ci.

Les propos contenus dans les articles ne doivent pas porter atteinte à la vie privée d’un individu quel qu’il soit. Il est important d’encourager une réflexion sur les idées et non sur les personnes qui les divulguent. Nous encourageons une démarche éthique et faisant preuve de professionnalisme de la part des auteurs. La revue est ouverte à tous les points de vue et les auteurs se portent responsables des propos mentionnés dans leurs articles.

Enfin, il est bienvenu de prêter une attention particulière à la qualité de la langue employée et à la présentation des propos de la manière la plus adaptée possible à la bonne compréhension de tous, spécialistes et non spécialistes.

 

6. Normes de présentation

Vous trouverez sous cette rubrique les règles à respecter pour satisfaire les exigences de la revue en matière de présentation des articles.

Longueur des articles

La revue encourage l’esprit de synthèse et publie des articles qui vont à l’essentiel d’une question. Par exemple, la revue ne vise pas à présenter l’ensemble d’une recherche mais la synthèse des résultats de recherche. C’est dans cet esprit que les normes de présentation ont été conçues.

Dans le cas d’un article figurant dans un dossier thématique, la taille visée pour les articles est un texte de 50 000 signes espaces et notes compris (environ 7 000 mots, une vingtaine de pages max) à simple interligne dans une police de caractère comme Times, incluant les notes et les références.

Dans le cas d’autres types de textes, comme l’éditorial, les comptes rendus critiques et les entretiens, les articles peuvent aller de 10 000 à 15 000 signes (1 500 – 2 000 mots).

Bien évidemment, le Comité scientifique prendra en considération que ces textes peuvent varier en taille selon l’approche, le contexte ou le thème exposé.

Notes et références

La revue permet l’usage de notes pour ajouter des précisions au texte. Les notes sont appelées dans le texte et présentées en notes de fin de document. Afin de ne pas alourdir la lecture et d’aller à l’essentiel, il est recommandé de ne pas faire un usage excessif de ces notes (nous limiterons à 30).

Les références aux auteurs apparaissent entre parenthèses au sein du texte, sous la forme (Auteur, année, page) – (en utilisant la formule et. al. pour plus de deux auteurs) et non sous forme de notes.

La liste complète de ces auteurs apparaît en “Références bibliographiques” finales.

Il est important d’ajouter la liste des références bibliographiques sur laquelle s’appuie la thèse de l’article, car elle nous permet d’évaluer la valeur scientifique du manuscrit et elle reste une aide précieuse pour le lecteur souhaitant approfondir la question exposée. Néanmoins, la revue ne souhaite pas obtenir une bibliographie exhaustive sur le sujet de votre article. Ainsi, les articles doivent contenir une section “Références bibliographiques” (et non une section “Bibliographie”). Les références bibliographiques ne doivent contenir que les titres les plus utiles pour les lecteurs, ceux auxquels vous vous référez dans le texte et ceux qui sont nécessaires aux fins de vérification de la valeur scientifique du contenu. Elle ne doit pas contenir plus de 30 titres.

Citations

Toutes les citations se trouvent à même le texte (en caractères romains et non italiques) et elles sont signalées par des guillemets au début et à la fin. Les références sont indiquées clairement entre parenthèses et mentionnent le nom de l’auteur, l’année de publication et la page où se trouve la citation. Les références complètes apparaissent à la fin dans la section “Références bibliographiques”.

Il est suggéré d’éviter les citations longues et de ne pas alourdir le texte par un usage excessif de citations.

Tableaux, figures et graphiques

La revue permet l’utilisation d’éléments graphiques. Toutefois, l’usage de ces éléments doit être très limité. Il est préférable que les tableaux, figures et graphiques soient de petit format. D’un point de vue technique, les tableaux peuvent être présentés dans le document entre les paragraphes. En revanche, les figures et les graphiques doivent être fournis avec le manuscrit dans un format électronique universel comme “.gif” ou “.jpg”.

Tous ces éléments doivent comporter un titre et être numérotés lorsque l’on en retrouve plus d’un.

Lorsqu’un élément graphique est emprunté à une autre personne ou à une entreprise, il est impératif d’indiquer les références officielles aux droits d’auteurs.

L’auteur a la responsabilité de vérifier qu’il peut faire usage de cet élément dans son article qui sera diffusé publiquement sur Internet. Le cas échéant, l’auteur a la responsabilité de demander les droits d’utilisation de cette propriété intellectuelle.

L’auteur doit indiquer dans son texte les endroits précis où devront être insérés les éléments graphiques en indiquant son numéro (Par exemple : Figure 1) et son titre.

Normes typographiques

Les normes typographiques de la revue tiennent compte de sa diffusion sur des supports électroniques. Voici les principales normes de présentation à respecter :

Titre en 18 gras centré

Auteur – Nom Prénom

1. en 14 gras avec saut de ligne

1.1. en 12 gras

1.1.1 en gras italique sans saut de ligne

– Texte en times new roman 12 ; notes en times new roman 10

– interligne simple, paragraphe en 6 points après

– Ne pas écrire de mots, de noms, de phrases ou de titres tout en lettres majuscules

– Utiliser trois points de suspension ou l’abréviation “etc.” mais jamais les deux

– Pour l’usage de sigles, d’acronymes ou d’abréviations, la première utilisation doit se trouver entre parenthèses accompagnant sa forme non abrégée. – Pas d’espace avant les signes de ponctuation et les symboles suivants : , . () et espace insécable pour les autres : ; ! ? % $ «»

– Utiliser les guillemets français (« ») et guillemets anglais à l’intérieur

– termes étrangers en italique

– lettres majuscules accentuées (É, À, …).

 

7. Soumission d’un article

Pour présenter un manuscrit à la revue, l’auteur doit s’assurer d’avoir fourni tous les éléments nécessaires pour le traitement de son article par le Comité scientifique. L’auteur présente le tout en un seul document, sauf dans le cas où il fournit des éléments graphiques à ajouter à l’article.

L’auteur présente son document en insérant chacune des sections avec leurs noms dans l’ordre suivant :

A) Titre de l’article (obligatoire) Un titre qui indique clairement le thème de l’article, n’excédant pas 20 mots (sans dépasser cette limite, le titre accompagné d’un sous-titre explicatif est autorisé).

B) Nom de l’auteur (obligatoire) Le prénom et le nom de l’auteur ou des auteurs.

C) Présentation de l’auteur (obligatoire)

Une courte présentation des auteurs ne devant pas dépasser 100 mots par auteur. On doit y retrouver obligatoirement le nom de l’auteur, le nom de l’institution d’origine, le statut professionnel et l’organisation dont il relève, et enfin, les adresses de courrier électronique des auteurs. L’auteur peut aussi énumérer ses principaux champs de recherche et ses principales publications. La revue ne s’engage toutefois pas à diffuser tous ces éléments.

D) Résumé de l’article (obligatoire), voire abstract

Un court résumé de l’article ne devant pas dépasser 200 mots. La revue demande aux auteurs de produire la traduction du résumé en anglais, incluant la traduction du titre. L’auteur peut aussi soumettre le résumé en d’autres langues que le français ou l’anglais, mais la revue ne s’engage pas à le diffuser.

E) Mots clés (obligatoire) Une liste de cinq mots clés maximum décrivant l’objet de l’article.

F) Article complet (obligatoire)

Les articles de fond, conformes aux normes de présentation, respectent les longueurs permises : taille visée de 50 000 signes espaces compris (7 000 mots). Pour les autres textes (éditorial, comptes rendus critiques, entretiens, etc.), les articles peuvent aller de 10 000 à 15 000 signes (1 500 – 2 000 mots).

G) Notes de fin de document (le cas échéant)

Les notes sont toutes rassemblées à la fin du document – pour un maximum de trente notes.

Pour rappel, les références aux ouvrages et aux auteurs n’apparaissent pas dans ces notes, mais entre parenthèses directement dans le texte (nom de l’auteur, année d’édition, page), et en fin de document, dans la partie “Références bibliographiques” pour la version détaillée.

H) Références bibliographiques (obligatoire)

Les références bibliographiques finales doivent être complètes et respecter les normes de présentation de la revue, pour un maximum de trente titres.

* Ouvrage :

Durkheim Émile, 1967, Le suicide. Étude de sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 462p.

* Chapitre dans un ouvrage :

Labari Brahim, 2007, « La fabrique du nomadisme salarial par l’économie-monde. Remarques à partir du cas marocain », dans J.-P. Gélard (dir.) Travailler plus, travailler moins, travailler autrement, Rennes, Presses universitaires de Rennes p.135-142.

* Article dans une revue :

Bourdieu Pierre, 2002, « Les conditions sociales de la circulation internationale des idées », Actes de la recherche en sciences sociales, n°150, p.3-8.

I) Tableaux, figures et graphiques (le cas échéant)

Les tableaux sont insérés directement dans le texte avec leurs titres. Les figures et les graphiques sont acheminés dans des fichiers séparés en format graphique universel .gif ou .jpg et leur emplacement est indiqué clairement avec leur titre dans le texte.

 

8. Procédure à suivre pour soumettre un article à la revue

– Faire parvenir le document en pièce jointe par courrier électronique à l’adresse électronique de la revue et du directeur scientifique.

nouvelespritcritique1@gmail.com

chiousse@mmsh.univ-aix.fr

– Pour être retenu dans le cadre d’un appel à communication (concernant donc un article à paraître dans un dossier thématique), les articles doivent être acheminés avant les dates d’échéance mentionnées.

– Indiquer clairement l’objet de votre message en précisant qu’il s’agit d’un article soumis à la revue.

– L’auteur prend soin d’indiquer si son projet ou son article est destiné à un dossier thématique spécifique ou s’il s’agit d’un envoi spontané destiné à être diffusé dans la section “Hors thème”.

– Les articles doivent être envoyés dans un format électronique universel de traitement ; le format suggéré est le format “Rich Text Format” (.rtf) ou en .doc. En cas de difficulté à traiter le contenu de l’article, les responsables pourront demander à l’auteur de fournir son article dans d’autres formats de traitement.

Votre article sera ensuite transmis au responsable du numéro et, parallèlement, soumis à l’évaluation de deux membres du Comité scientifique en double aveugle. Le comité scientifique de la revue se réserve le droit de soumettre l’évaluation à un chercheur extérieur spécialiste du champ.

 

9. Droits et responsabilités des auteurs

Les articles sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toutefois, les auteurs confèrent un droit irréversible et exclusif de diffusion de leurs articles à la revue Esprit critique. Chaque auteur est responsable des propos qu’il exprime dans ses articles. Enfin, Esprit critique se réserve le droit de refuser la diffusion d’articles qui lui sont acheminés.

Dans tous les cas, l’auteur recevra un avis de confirmation de la réception de son article. L’auteur sera avisé par la suite du verdict, à savoir si l’article est retenu ou non pour sa diffusion dans la revue, avec ou sans modification de son contenu.

Par le fait d’acheminer un article par courrier électronique à la revue, l’auteur confirme qu’il a pris connaissance des dispositions du présent document et accepte de donner un droit de diffusion irréversible et exclusif de l’article envoyé à la revue Esprit critique. La revue acquiert ainsi le droit de diffuser cet article et ce, sous n’importe quel support, tant papier que sous format électronique, sur support physique ou par l’intermédiaire de réseaux informatiques, et notamment sur Internet.

La revue présente uniquement des articles originaux et ils ne peuvent pas paraître dans d’autres revues ou d’autres ouvrages, peu importe qu’il s’agisse d’un support papier ou électronique. L’auteur pourra disposer de son article à des fins personnelles, mais ne pourra pas diffuser cet article ailleurs. L’auteur sera invité à fournir l’adresse de la revue comme référence bibliographique de son article. L’auteur doit aviser les responsables de la revue lorsque son article contient des éléments dont la propriété intellectuelle appartient à une tierce personne. L’auteur est responsable des démarches et des frais pour acquérir les droits d’usage et de reproduction de ce contenu dans son article.

La revue se réserve le droit de diffuser un article traduit dans une autre langue que sa langue d’origine, si nécessaire.

Engagement et rétribution de l’auteur

La revue a une vocation non lucrative et est gérée bénévolement par des personnes volontaires. Les auteurs ne sont pas rémunérés. Ils souscrivent à la mission de la revue et acceptent la diffusion de leur article dans le but de favoriser l’échange entre les sociologues et la diffusion de la connaissance en sciences sociales.

 

10. Reproduction et citations des articles de la revue

La reproduction d’articles à des fins personnelles ou institutionnelles est permise. Toute utilisation de tout ou partie du contenu de la revue doit être accompagnée de sa notice bibliographique et doit être clairement référencée (indiquant le nom de la revue, le numéro et l’année d’édition concernés). La reproduction intégrale des articles n’est pas permise pour diffusion publique sans l’autorisation de la direction de la revue. La reproduction partielle ou intégrale des articles est strictement interdite à des fins commerciales.

 

11. Correspondance

Toute la correspondance officielle de la revue avec les auteurs et les lecteurs se fait par l’intermédiaire du courrier électronique.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search